Réussir sa mise à l'herbe ! Votre coopérative vous accompagne pour réussir votre mise à l’herbe grâce à 2 leviers techniques : 1/ L'ALIMENTATION 2/ L’ECHOGRAPHIE

titre de la fenêtre 
  
Evènements

Réussir sa mise à l'herbe !

24/03/2022

Votre coopérative vous accompagne pour réussir votre mise à l’herbe grâce à 2 leviers techniques :  

 

1/ L'ALIMENTATION

 

2/ L’ECHOGRAPHIE 

 

Découvrez nos compléments alimentaires
riches en magnésium 
et anti parasites pour vos bovins.

 

La mise à l’herbe de vos animaux est une période à surveiller pour plusieurs raisons.

En effet, cela induit un stress pour l’animal du fait :

Du changement d’environnement (d’un bâtiment à l’extérieur) 

De l’amplitude des thermiques (pluie / vent / froid) 

Du changement d’alimentation :

d’une ration sèche ou ensilage à 100%, on passe à une ration 100% herbe pâturée. Ce stress alimentaire, cumulé au stress environnemental, peut avoir des répercussions négatives sur la reproduction en engendrant notamment des mortalités embryonnaires précoces, qui vont conduire à des retours en chaleur.

Pour palier l’excès en azote soluble de l’herbe pâturée et pour prévenir les mortalités embryonnaires précoces ou diarrhées, différentes solutions existent à travers des capteurs qui limitent le dégagement d’ammoniaque dans les panses pour prévenir en cascade la formation d’urée dans le sang ou le lait, tels que Actif Protéa de la gamme ProcrEatio ou certaines matières premières  comme l’argile ou le tanin de châtaigner. 
 

En parallèle, du fait du pâturage, les animaux peuvent être contaminés par des parasites digestifs (douve, strongles digestifs et le paramphistome). Les génisses qui ont une immunité moins développée que les vaches pourront être parasitées d’autant plus facilement : il est donc nécessaire d’avoir une attention accrue sur ces dernières. Pour palier au parasitisme, il existe des produits non chimiques et des alternatives aux produits vétérinaires :

En prévention de la tétanie d’herbage due à l’accélération du transit qui induit une fuite de magnésium dans l’organisme : utilisez MAGFORM ou des minéraux spécifiques de la mise à l’herbe.

Anticipez la mise à l’herbe
et contrôlez que vos vaches
soient pleines !
 

La mise à l’herbe est une période sensible dans le cycle de production du troupeau. Elle déterminera en partie la réussite de la reproduction. Aussi, pour que vous et vos animaux passiez une saison de pâturage sereine, nous vous avons fait l’inventaire des points utiles à contrôler à cette période.

Que la repro se fasse par insémination ou en monte naturelle, les échographies de gestation se font à partir de 35 jours après la fécondation. Les échographies sont suffisamment précises pour assurer des résultats fiables.

Les échographies permettent :

1/ D’identifier rapidement les vaches improductives afin d’éviter de les conserver inutilement dans le troupeau, ce qui représente une charge. En effet, si une vache est diagnostiquée vide avant la mise à l’herbe, vous pouvez choisir, selon vos objectifs, de la remettre à la reproduction rapidement ou de la réformer.

2/D’apprécier la viabilité du fœtus.

3/ De déterminer les stades de gestation des femelles pleines (1er tiers, milieu, dernier tiers), grâce à l’aspect et à la taille que présentent les embryons. De cette façon on peut prévoir les futures périodes de vêlage avec une bonne précision. C’est une précieuse information pour mettre en lot les femelles et avoir une gestion optimale de leur conduite : rationnement, surveillance des vêlages, etc...

4/ D’identifier des problèmes de fertilité d’un taureau lorsque l’on est en présence d’un lot de femelles cyclées mais vides. En cas de doute, vous pouvez faire contrôler vos taureaux pour confirmer leur aptitude à féconder.

5/ De trouver les jumeaux afin que ces vaches fassent l’objet d’un attention particulière avant et au moment du vêlage.
 
Les échographies apportent une aide à la décision pour :
  le choix des femelles à réformer.
 ‌ la planification des dates d’abattage.
  l’allotement des femelles par période de vêlage.

En race allaitante, faire des échographies évite d’avoir des vaches vides à entretenir et de pouvoir choisir les réformes le plus tôt possible ou bien de les remettre dans un lot avec un taureau pour les rattrapages au printemps.

 

Infos/contact sur l'alimentation avant la mise à l'herbe :

Jérôme CUZOL - Responsable GENEFORM
 jerome.cuzol@elvanovia.fr  06 87 80 13 36
Infos/contact sur les échographies :

Olivier MARSAULT - Responsable inséminateurs
 olivier.marsault@connexyon.fr  06 19 90 40 47